Axe Défenses Immunitaires

Présentation

L’axe Défenses Immunitaires (DI) a pour objectif principal d’évaluer les conséquences des perturbations anthropiques sur les capacités immunitaires des organismes aquatiques à travers l’acquisition ou à consolidation du socle de connaissances fondamentales.

Les organismes aquatiques sont touchés par des épisodes de forte mortalité (bivalves marins) ou voient leur densité de population chuter (vertébrés d’eau douce, Harrison et al., 2018). Les causes identifiées ou suspectées s'avèrent multifactorielles associant notamment pathologies, réponses toxicologiques et facteurs bio-écologiques extrinsèques (ressources alimentaires, saisons, par exemple) et intrinsèques (ontogenèse, statut reproducteur) aux organismes. Face à la complexité de ce phénomène, il est impératif d’adopter une approche intégrée afin d'améliorer les connaissances des mécanismes reliant les fluctuations des paramètres environnementaux à l’état de santé des populations.

Dans ce contexte, les travaux menés au sein de l’axe Défenses Immunitaires, visent à i) définir les méthodologies applicables à l’évaluation des paramètres immunitaires, ii) caractériser l’impact des stress chimiques et biologiques sur ces paramètres, iii) évaluer les fluctuations des réponses biologiques avec les facteurs environnementaux et iv) déterminer les conditions d’applications des immunomarqueurs identifiés au sein d’approches réglementaires.
Les organismes modèles de l’axe sont caractéristiques du continuum eau douce – eau marine et sont représentés par des mollusques, des crustacés ainsi que par des organismes vertébrés.

L'axe est animé par Mélissa Palos-Ladeiro

Personnel SEBIO impliqué

Thèses de l'axe